Dossier nº 2012-32239
2012-11-27 13:30 PST

La GRC de Kelowna, en collaboration avec des groupes fédéraux et provinciaux de la GRC, a démantelé un super laboratoire clandestin la semaine dernière. Une enquête de longue haleine a abouti à l’exécution de trois mandats de perquisition.

Une petite fraction des produits chimiques et des appareils saisis dans le laboratoire clandestinAu début de cette année, la Section antidrogue de la GRC de Kelowna et des membres du Service de renseignements criminels du district du Sud-Est ont entamé une enquête sur un super laboratoire clandestin présumé. Au cours de son enquête, la police a identifié trois lieux suspects, dont deux à Kelowna et un à Westbridge, en C.-B.

Le 21 novembre 2012, la GRC de Kelowna a exécuté un mandat de perquisition dans une résidence sur la route Christian Valley à Westbridge. Pendant la fouille, la police a trouvé un laboratoire de réaction exothermique de la MDMA (3,4-méthylènedioxyméthamphétamine) et a arrêté plusieurs individus sur place qui étaient censément en train de produire de la MDMA et ses précurseurs.

Des policiers ont exécuté un deuxième mandat de perquisition dans un local d’entreposage à Kelowna, en C.-B., où ils ont trouvé des précurseurs chimiques à la production de l’ecstasy (MDMA). La troisième fouille a eu lieu dans une résidence sur la route Chute Lake.

On a fait appel à l’Équipe de lutte et d'intervention contre les laboratoires clandestins de la Division E, qui s’est rendue aux deux premiers sites perquisitionnés par la police afin d’effectuer un examen des lieux et de procéder au démantèlement sécuritaire et au traitement des scènes de crime.

Les méthodes de production à cette échelle peuvent être directement attribuées à l’implication des groupes du crime organisé motivés par le profit. La GRC de Kelowna ainsi que le district du Sud-Est et les Services de police fédérale de la GRC ciblent en priorité les groupes susmentionnés. La GRC de Kelowna et d’autres groupes de soutien de la GRC continueront à lutter contre le trafic de drogues illicites dans le cadre de son engagement à réduire l’impact des groupes du crime organisé dans nos collectivités , a déclaré l’insp. Rick Flewelling, officier du Soutien opérationnel de la GRC de Kelowna.

Sous-produit des déchets chimiques toxiques de la fabrication de la MDMALes précurseurs et les laboratoires clandestins actifs exposent l’environnement immédiat, le quartier et la collectivité à d’énormes risques d’incendie et à des incidents potentiels liés à la présence de matières dangereuses étant donné la nature des produits chimiques utilisés et leurs sous-produits toxiques. Cependant, les effets dévastateurs sur l’environnent sont minimes comparativement à la destruction qu’entraîne le genre de drogues synthétiques, produites dans les laboratoires clandestins, chez les jeunes et les adultes.

Ryan Patrick NOVY, Alesya EFIMENKO, William Charles FORREST et Bradley Fraser GARTH ont été accusés de possession d'une substance contrôlée en vue d’en faire le trafic et de production d’une substance contrôlée.

Il se peut que la police effectue d’autres arrestations et que des accusations supplémentaires soient recommandées à la suite d’une enquête plus approfondie.

Si vous soupçonnez que des activités criminelles liées à la drogue se déroulent dans votre quartier, ne cherchez pas à mener vous-même une enquête, communiquez plutôt avec le service de police de votre localité ou gardez l’anonymat en appelant Échec au crime au 1-800-222-8477.

Diffusé par

Gend. Kris Clark

Agent des Relations avec les médias
GRC de Kelowna
350, avenue Doyle, Kelowna (C.-B.) V1Y 6V7
Téléphone : 250-470-6361
Télécopieur : 250-470-6348

Courriel : Kelowna_Media@rcmp-grc.gc.ca


Restez branché sur votre GRC